à propos de ce blog

Bienvenue sur le blog Aux Zèbres Heureux ! Ici, pas de chichi, ça parle de la vie des zèbres sans détours. Enfin je dis zèbre, comme je pourrais dire surdoué, doué, gifted, haut potentiel, précoce, cerveaux droits, high-ability people, surefficients… ou même tout le cortège des acronymes fameux : APIE, EP, EIP, HP, HPI, HQI…

Ce blog se préoccupe essentiellement des surdoués adultes.

Vous ne savez pas de quoi je parle ? La vocation de ce blog n’est pas de l’expliquer en détail, donc vous trouverez peu de choses ! En deux mots : une petite fraction de personnes (estimée à 2% de la population), de tous âges, qui un QI élevé, et surtout une forme d’intelligence différente et une organisation spécifique de la personnalité. Dans le cerveau, les vitesses de transmission sont plus rapides et l’hémisphère droit est prédominant, ce qui est désormais validé par les recherches en neurosciences. La pensée est le plus souvent en arborescence et le « petit moulin » dans la tête tourne sans arrêt, ce qui peut être utile, mais aussi épuisant et compliqué à gérer ! En terme de personnalités (au pluriel, car il y autant de personnalités que de zèbres !) : généralement hypersensibles, avec une forte réactivité émotionnelle, une grande empathie et en ingérence affective constante. Bref, des caméléons plus ou moins bien dans leurs baskets, plus ou moins au fait de leurs particularités, souvent coupés de leurs émotions et souffrant d’un sentiment de décalage. Si vous voulez en savoir plus, d’autres ressources vous sont accessibles dès à présent. La terminologie zèbre a été proposée par Jeanne Siaud-Facchin, dont vous pouvez consulter le site. Voyez aussi en exemple une des nombreuses synthèses sur le sujet sur l’excellent blog des Tribulations d’un petit zèbre, un billet en 12 post sur le tout aussi excellent blog Talent différent, ou allez plus loin sur le wiki de Zebra Crossing, ou lisez des livres qui parlent du sujet (une sélection d’ouvrages ici), ou encore lisez une compilation de travaux ici. C’est encore le plus simple.

Vous savez déjà ce que sont les zèbres (les zèbres de la tête, pas de la savane hein) : ça tombe bien c’est le sujet, bienvenue ! Alors à quoi sert ce blog ? Moi-même diagnostiqué à 32 ans, j’ai été chamboulé par cette mise en perspective. J’ai trouvé beaucoup d’informations sur ce que sont les surdoués et leur fonctionnement. La connaissance du sujet, que se soit par l’entrée psychologique ou neurologique, reste relative, parfois remise en cause, souvent mal diffusée. Néanmoins il y a de la matière pour comprendre et se comprendre. J’ai aussi rencontré d’autres zèbres, participé à des forums, assisté à des conférences, été volontaire pour une étude clinique sur le cerveau.

Mais ensuite, que faire ? Et surtout, comment vivre « pleinement » en tant que surdoué/e ?

Et maintenant, qu’est-ce que je fais de ça ?

Ce blog cherche à illustrer de façon concrète la façon de vivre de zèbres diagnostiqués. Il est assez facile de naviguer et de trouver ce que vous cherchez, pour de l’aide voyez ici !

Il est dédié à ceux qui se découvrent, qui se sentent seuls et ont besoin d’être rassurés. Ne vous inquiétez pas, ça va le faire !

Il est destiné à la grande majorité à tous ceux qui « vivent avec », mais qui sont parfois un peu coincés entre le cadre de la société normo-pensante, leurs aspirations profondes, et leurs doutes.

Il s’adressent enfin aux vieux roublards, qui ont su s’inventer tout plein de méthodes pour naviguer dans la vie, dans leur vie, consciemment ou pas, grâce à leur douance. Il y a beaucoup de bonnes choses à découvrir chez les autres, de quoi s’inspirer ou se remotiver quand nécessaire.

Bref être un/e zèbre épanoui/e est possible, restons curieux et positifs et par ici la belle vie !

Antoine M.

Clin d’oeil au passage : Aux Zèbres Heureux est un bien joli nom, mais un peu trop long à mon goût. Alors le blog a aussi son petit surnom : Oh Zé ! Pourquoi Oh Zé ? Cliquez ici pour le découvrir 🙂

Publicités

10 réponses à “à propos de ce blog

  1. Bonjour, j’ai découvert hier que j’étais zèbre comme vous dites. Actuellement en thérapie, ça a été comme une révélation hier alors que j’écrivais (j’écris beaucoup ce qui me traverse depuis qq années). Et tout à coup, tout à fait sens, mon enfance, ma scolarité, mes relations, ma vie actuelle et mon ennui, enfin bref, tout a fait sens. En même temps, ça m’a bouleversé car j’ai 43 ans et ça remet toute ma vie en question. Depuis la fin du primaire, en fait j’ai refoulé tout et me suis mise au même « niveau » que les autres, jusqu’à hier. Maintenant je comprends et je comprends aussi pourquoi je n’ai pas d’amis. En fait, il y a 2 jours, j’ai rencontré une personne à un atelier et je me suis sentie tout de suite « connectée » avec elle, et je crois même qu’elle a aidé ma prise de conscience. J’ai alors compris qu’il existe des personnes (au moins 1 … lol) avec qui je peux être moi-même et me sentir libre et surtout bien. Maintenant j’ai le désir de rencontrer des personnes comme moi. Je n’avais plus envie de rencontrer des gens, alors que je suis une personne très ouverte, et maintenant je comprends que je m’ennuyais rapidement, qu’ils ne m’intéressaient pas, ou que je ne me sentais pas bien, et surtout je me forçais à m’adapter à leur mode de comportement et que, bien entendu, je ne me sentais pas bien. Bon voilà pour le début de ma vie de zèbre ! mais quelle découverte ! je me pose encore 1000 questions, d’autant que je suis sans emploi, je me dis que ça va peut-être m’ouvrir des portes…en tout cas, à partir de maintenant, je veux pouvoir être et rester moi-même en toute circonstance. Je ne veux plus me mettre au « niveau » des autres par culpabilité, parce-que je me juge de me sentir supérieure, c’est fini – je l’espère- . Je suis ouverte à toute réponse constructive et positive. Merci

    J'aime

    • Quelle découverte oui, ça fait bizarre n’est-ce pas ? C’est tellement grisant, euphorisant, et en même temps (peut être que c’est déjà arrivé depuis), il y a aussi parfois des phases basses, plus inquiétantes, ou on ne sait pas trop ou on va finalement, ni quoi faire avec ça. J’espère que les témoignages vont vous aider à baliser des sentiers possibles. Pas d’inquiétude à avoir, il n’y a jamais rien de définitif, et il n’y a pas de désavantage à essayer différentes choses ! Bon cheminement

      J'aime

  2. bonjour, viens de découvrir votre Ecrit, et avec Plaisir y est trouvé les Indices de ma Vie, un peu tard, ai eu ma « révélation », qui m’a autant bouleversé puisqu’elle s’est signalée sur une Autre Dimension…
    effectivement, les crises existentielles m’ont poussé bien souvent et mm gravement dans l’incompréhension générale du Monde…
    et j’en connais aujourd’hui la Cause : le Mensonge, et l’Indifférence à la Différence…
    bizarrement cela a fait grandir mon « talent » oral en arme fatale, pour survivre en Vérité…
    en tout cas mes nuits et jours ont vécu des « tourments » surtout par ceux des autres, et mes ressentis m’ont vite conduits à la Vision, à l’empathie, soulager et guérir, … à être présente, devant le Mensonge, un duel permanent qui m’a donné force et conviction, sur ma conscience, vu le Sens de mon existence…
    tout cela est dit avec simplicité, juste un témoignage sur votre Page,
    vous dites Zèbre, je Dis @nge, car la nuance rationnelle ne me semble pas « pertinente », car inconnue aux bataillons des Esprits,
    car voyez vous, le Spirituel élève sur le plan Personnel, toutes ses qualités si Humaines, mais qui deviennent « Divines » si on y regarde de + près , elles Sauvent le Monde, au sens large par ce Sacrifice de nos propres cicatrices, nous Voyons … ce qui peut être rectifié et que nous n’avons pas « eu » pour nous « éveiller »…
    ma plume n’impose pas une opinion, mais une réflexion qui ne vient pas Sans Hasard, sur votre page… car elle Intemporelle par un canal qui s’ouvre sans conditionnel, aux pluriels, Universel, en ayant suivi un chemin de diverses connaissances, en tous lieux et alliances, mm si je suis Celui qui a montré la Lumière du Spirituel à mes yeux…
    Bien à Vous, et sur Vous… salutations célestes, et merci pour ce beau partage que vous donnez à l’éclat à l’Altruisme au Don de SOI…

    J'aime

  3. Bonjour
    Mon fils a 17 ans et a ete diagnostique « precoce » avec un QI de 149 a 6 ans. Depuis je lis pour m informer sur sa  » particularite » , le comprendre et l accompagner au mieux. Au cours de mes lectures jusqu a present je me disais parfois  » tiens on dirait un peu moi », c etait anecdotique, cela concernait certains point mais d autres ne me ressemblant pas que je n y avait pas prete plus attention. Aujourd hui, je suis tombe sur un chapitre de J Siaud « Quand l intelligence elevee fragilise la construction de l identite » en cherchant des infos sur l adolescence chez les enfants precoces (mon fils a 17 ans) et la ca a ete non seulement tres instructif le concernant, mais surtout une revelation Me concernant : c etait comme si on me parlait de moi pour 95% du contenu de l article. Hyper lucidite, hyper sensibilite, hyper emotivite, esprit en constante ebullition sans repit, questions existentielles tres tot,sentiment profond de solitude meme entouree, d etre folle au pire ou stupide et donc ininteressante dans le meilleur des cas et necessite de faire semblant pour m adapter tant bien que mal, defense par la cognition et une intellectualisation a outrance, appaisement sous forme de toc …. Tout s expliquait ou plutot tout s expliquerait car bien entendu « a mon epoque » (46 ans) on ne parlait pas de precocite et encore moins de test : je ne serait ni folle ni stupide au contraire, je serais « juste » differente et precoce ? Un test a mon age et apres avoir inconsciemment tout fait pour refouler cette difference depuis tant d annees serait il encore revelateur ? Ne serait il pas trop tard pour « retrouver ma veritable identite » et me reconcillier avec mon image ?
    Merci pour votre aide

    J'aime

  4. Bon,comment dire…? 53 ans, en décalage, en révolte, en solitude (bien que plutôt extravertie), grosse dépression en 2005,beaucoup de coups de pied au c…depuis l’enfance pour avancer,survivre et paraître « normale je suis aidée depuis janvier par une psychologue car je me sentais dégringoler. ..au terme de la 4ieme séance elle m’a dit qu’elle pensait que j’étais une « zebrelle  » ! Moi ? Impossible, j’ai toujours tout raté (sauf 4 beaux enfants, assez zebres dans leur genre)…l’idée me dérange, je n’arrive pas à intégrer cette possibilité. ..je voudrais être un zèbre heureux et assumée …Le chemin me paraît chaotique et long,voir…impossible. …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s