Alors au final pour cette pilule…

(Suite du témoignage de Charlotte, 35 ans)

Et si je t’offre sérieusement la pilule pour arrêter d’être zèbre ?

Ah ah ! C’est difficile parce qu’il y a deux facettes.

Il y a le côté zèbre qui me plait, un peu taré, avec de l’originalité, mais dans le bon sens du terme. Être à part avec ce petit truc de différent des autres. Et puis il y a la notion d’absolu, d’être capable de s’investir pleinement pour quelque chose ou pour les autres. Ça donne une intensité incroyable.

Mais l’autre côté, c’est absolu aussi. C’est très facile d’être déçue, parce que j’ai d’énormes attentes sur les autres. Et quand ça va mal ça peut devenir destructeur et dangereux.

Donc en un quart de seconde, je passe de l’euphorie à la mélancolie, un véritable ascenseur émotionnel. Pour moi c’est normal, mais je sais que ce n’est pas la norme. C’est totalement épuisant.

En phase « haute », j’ai une énergie énorme, je peux déplacer des montagnes, faire 50 000 choses et être efficace, et puis il y a un élément déclencheur, et je bascule ensuite vers de la panique, de l’angoisse ou de l’apathie. Ça c’est le pire, se dire « à quoi ça sert », « personne ne peut s’adapter à moi » et ressasser des idées noires…

Et même si je sais que mon humeur va remonter, je ne le maitrise pas du tout.

Alors au final pour cette pilule…

…je reste comme je suis.

Parce que j’ai l’espoir d’avoir déjà passé le pire.

07#1

 

4 réponses à “Alors au final pour cette pilule…

  1. Argh …même s’il y avait une pilule pour enlever les zébrures , je ne la prendrai pas …Cela peut , certes, êtres déstabilisant , effrayant même …mais au final ça fait de nous des personnes étonnantes , perspicaces, intuitives …

    J'aime

    • Bonjour Marjolaine, oui je suis bien d’accord ! Mais quel zèbre ne s’est jamais demandé dans un moment de souffrance (par exemple lorsque les pensées tournent en boucle à en faire mal) si ça ne serait pas une vraie chance de ne plus être comme ça ?

      J'aime

    • Bonjour pensées sauvages, j’ai discuté de votre commentaire ce week-end avec une « peut-être-zébrette » qui au contraire ne comprenait pas votre point de vue. Penser moins vite, comprendre moins de choses… le prix à payer serait cher selon elle. Je crois que je vais reposer cette question dans les interviews, cela dépend vraiment pour chacun, avec des arguments derrière !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s