Psychanalyste, confiance et colère

Adele surdouee temoignage-9 (Suite du témoignage d’Adèle, 40 ans)
J’ai dû arrêter les deux premiers psychanalystes à cause des déménagements. Le dernier psychanalyste, à Marseille, m’a mise très en colère et je suis partie en claquant la porte. J’ai eu l’impression qu’il se foutait de moi. Il y avait eu d’emblée une mise au point sur la question du remboursement par feuille de soins : ce psychanalyste estimait que là où j’en étais, il ne fallait plus que je me fasse rembourser. Deux séances par semaine, plus de 320€ par mois, c’était monstrueux dans mon budget, mais j’ai dit ok. Au bout de deux ans et demi, j’avais tellement l’impression de stagner depuis plusieurs mois que j’ai eu besoin de donner un coup d’accélérateur. J’ai donc demandé une troisième séance hebdomadaire remboursée par la sécu, car je n’avais véritablement pas les moyens de rajouter 40 euros par semaine. Le psychanalyste n’était pas d’accord avec le remboursement. J’ai donc décidé d’arrêter, plutôt que faire du sur-place. Les efforts énormes que je faisais en matière de pognon ne portaient plus leurs fruits, et je n’étais pas en mesure de m’offrir le forfait du dessus.
J’estime qu’il n’a pas su gérer la situation. Il ne savait pas quoi me dire, à part qu’il ne fallait pas arrêter, que j’allais débloquer quelque chose, que je fuyais et que j’avais peur. Ça transpirait la phrase cliché quand le patient veut s’en aller. Il ne voulait pas entendre que mon souhait était de rajouter une séance, il se focalisait sur le fait que je n’avais plus d’argent pour la payer, et construisait un système de cause à effet cul par dessus tête.
Ça a complètement coupé la confiance. Ça m’a rendue suspicieuse, très en colère. J’ai eu l’impression qu’il m’avait juste pris mon argent toute ces années sans chercher à m’accompagner où que ce soit. Est-ce que je cheminais vraiment vers quelque part, ou est-ce qu’il voulait juste mon argent au black, c’est la question que je me suis posée.

J’ai testé aussi d’autre type d’aide : ostéopathe, acupuncteur, iridologue (qui regarde dans la pupille). Parfois j’ai eu des vrais apports, sur des comportements alimentaires par exemple, mais généralement on me disait que tout allait bien, que j’étais en pleine forme. Ils avaient l’impression de résoudre mon problème au bout d’une ou deux séances (des blocages musculaires ou autre), alors que pour moi c’était plus profond que ça. C’était très agaçant. D’autant plus qu’au bout d’un moment, plus personne n’a eu d’effet sur moi.

Adele surdouee temoignage-10

2 réponses à “Psychanalyste, confiance et colère

  1. ah mais oui le piétinement permanent, le sur place qui coûte cher, le ‘vous êtes dans un transfert négatif » bref, 2 ans 1/2 de psychanalyse perso qui m’ont juste amenée à ne plus faire confiance en qui que ce soit, ce qui était déjà très compromis avant ! j’ai récemment rencontré une psy spécialiste en douance (???!!!), 3 séances d’EMDR plus tard et quelques discussions débridées et j’en suis au même point .. bref, si quelqu’un sait ce qu’il faut faire ! faut dire aussi que je suis dans une région où apparemment il n’y que les cinglés qui s’y perdent et ce jour là j’aurais effectivement du me casser une jambe ..

    Aimé par 1 personne

  2. ah oui précision : jamais on ne m’a parlé de quoique ce soit concernant la douance, mes tests de QI ont été totalement ignorés .. bref, tout a été ignoré quoi ! mais enfin comme j’y allais parce que je n’allais pas bien, ma foi, ça m’a tenue .. en tous cas un moment, depuis j’ai tout envoyé bouler

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s