J’étais passé à côté de moi même !

Bruno surdoue temoignage-7

(Suite du témoignage de Bruno, 58 ans)
Le livre de Jeanne Siaud-Facchin “Trop intelligent pour être heureux” traînait à la maison depuis longtemps. J’avais 52 ans. J’ai ouvert le livre et … 3 heures après je l’avais consommé frénétiquement.

Oui, je m’ennuyais à l’école.
Oui, les réunions de boulot m’étaient insupportables.
Oui, le monde m’agaçait parfois prodigieusement.
Oui j’étais compliqué, exigeant, excessif, différent.
Oui, à beaucoup de moments je m’étais aperçu que j’allais 10 fois plus vite que les autres.

Ce soir là je n’ai pas pu dormir, je n’arrêtais pas d’y penser. Quoi, moi l’enfant adopté sous X qui avait fait la tournée des psys toutes ces années, j’étais passé à côté de moi même !

2 réponses à “J’étais passé à côté de moi même !

  1. Je pense parfois en comparaison avec ma fille que j’ai perdu beaucoup de temps moi aussi avant de découvrir ma zébritude mais lire ce témoignage me fait réfléchir différemment : Quelle chance j’ai finalement eue de le découvrir à 37 ans, le livre de Jeanne SF!… 52 ans, c’est encore + tard…

    J'aime

    • Merci Stéphanie, effectivement l’âge auquel on découvre sa douance est souvent mis en avant comme un critère de « potentielle difficulté à bien vivre ». Le sentiment de temps gâché peut prédominer dans bien des cas. Et pourtant, comme vous le dites, il y a toujours plus tard que pour soi, ça aide à relativiser et à voir sa chance peut être aussi !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s